Un autre l’account d’Italie sur le séisme récemment.

Séisme en Italie : Des répliques en nombre sèment la panique
Earthquake in Italy: Numerous aftershocks create panic.

Une cinquantaine de secousses ont été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi en Emilie-Romagne (nord-est de l’Italie). Les habitants de la région vivent dans l’angoisse permanente depuis dix jours.

About 50 tremors were recorded overnight from Tuesday to Wednesday in Emilie-Romagne (north-east Italy).  Residents of the area live in constant fear for the past 10 days.

Pas de répit. Aucun moyen de se rassurer. Tant que la terre continuera de trembler, les habitants de la région d’Emilie-Romagne (au nord-est de l’Italie) ne se sentiront pas en sécurité. Et ce n’est pas près d’être le cas. En effet, une cinquantaine de secousses ont à nouveau été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi dans cette région. Celle-là même qui depuis dix jours a jà été frappée par deux violents séismes qui ont fait au total 22 morts et conduit nombre d’habitants dans des campements de fortune.

No respite.  No way to be reassured.  While the ground continues to shake, residents of the Emilie-Romagne region (in the north-east of Italy) don’t feel safe.  And that is not close to being the case.  In fact, some 50 tremors were newly recorded overnight from Tuesday to Wednesday in the area.  It’s been that way for 10 days since it was hit by two strong earthquakes which resulted in 22 deaths and drove numerous residents into makeshift camps.

Une secousse de magnitude 3,8 a notamment été ressentie en début de matinée dans la province de Modène. L’épicentre était situé entre les communes de Novi di Modena et Concordia. Le séisme qui a frappé la zone mardi matin a fait 16 morts, un disparu et 350 blessés. Les secours ont travaillé sans trêve durant toute la nuit, mais l’ouvrier disparu lors de l’effondrement d’une usine à Medolla n’a toujours pas été retrouvé. Le 20 mai, un premier tremblement de terre dans la même région avait causé la mort de six personnes. Et le bilan meurtrier n’est pas la seule inquiétude actuelle.

A tremor of magnitude 3.8 was also felt in the early morning in the provence of Modène.  The epicenter was found to be between the cities of Novi id Modena, and Condordia.  The earthquake which hit the area on Tuesday morning killed 16, one missing, and 350 injured.  Rescuers worked without ceasing through the night, but the workers lost when the foundation of a factory in Medolla collapsed were not found.  On the 20th of May, the first earthquake in the same area caused the death of six people. And the number of deaths is not the only concern now.

Situation de crise
Crisis Situation

En effet, à l’heure actuelle, 14.000 personnes sont toujours privées de toit dans la région, soit parce que leur habitation a été endommagée soit parce qu’elles craignent de revenir chez elles. Et ce n’est pas tout, 8.000 personnes ont été déplacées après le second séisme, s’ajoutant aux 6.000 déjà contraintes de quitter leur domicile après le premier. Mercredi matin, le paysage de la région était ponctué de campements de fortune montés dans des champs et des jardins, qui viennent s’ajouter aux installations « officielles » mises sur pied par les pompiers et la protection civile.

In fact, at this time, 14,000 people are out of their homes in the area, either because their homes are damaged, or because they are afraid to go home.  And that’s not all, 8,000 people were displaced after the second earthquake, adding to the 6,000 already forced to leave their homes after the first one.  Wednesday morning, the countryside of the region was dotted with encampments built on fields and gardens, which have been added to “official” sites put in place by the fire department and civil protection.

Face à cette situation de crise, des wagons couchettes ont aussi été mis à disposition des rescapés, comme par exemple à la gare de Crevalcore. « Ici on se sent plus en sécurité », confie Hussein Mzhar, originaire du Pakistan, qui a dormi à bord d’un train avec son frère, sa belle-soeur et leurs deux enfants. « Aucune idée du nombre de nuits que nous passerons sur ce train, ça dépend de ce que fera le gouvernement », ajoute-t-il. Le gouvernement devrait par ailleurs décider mercredi en conseil des ministres de nouvelles mesures d’urgence pour venir en aide à l’Emilie-Romagne. Le chef du gouvernement Mario Monti a annulé un déplacement prévu jeudi à Bruxelles et envisagerait de se rendre sur place pour évaluer la situation.

Faced with this crisis, sleeper cars were also put in use for survivors, for example at the train station at Crevalcore.  “Here you feel safer,” confides Hussein Mzhar, from Pakistan, who slept on a train with his brother, his sister-in-law and their two children. “No idea the number of nights which we will spend on the train, that depends on what the governent does,” he added.  The government Cabinet must otherwise decide on new emergency measures to get aid to Emilie-Romagne.  The head of goverment Mario Monti has cancelled a planned trip to Brussels on Thursday and is considering  going to the affected areas to evaluate the situation.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s