faire de la politique – “playing politics”

Et maintenant, après la présidentielle est fini, la vie suit son cours.  Mais, Marine Le Pen n’arrête pas.  Elle est comme le lapin d”Energizer.”   Elle va encore et encore et encore…  À France Soir, voici une nouvelle sur Madam Le Pen.

Marine Le Pen veut éradiquer l’UMP

Marine Le Pen wants to get rid of the UMP

Invitée de BFM-TV, Marine Le Pen estime que l’UMP est « en pleine dérive de chiraquisation ». Et elle décrit la Commission européenne comme une « autorité illégitime ».

Invited by BFM-TV, Marine le Pen believes that the UMP is “is in full drift towards chiraquisation.”  And she describes the European Commission as an “illegitimate authority.”

Continue reading

Advertisements

Un autre l’account d’Italie sur le séisme récemment.

Séisme en Italie : Des répliques en nombre sèment la panique
Earthquake in Italy: Numerous aftershocks create panic.

Une cinquantaine de secousses ont été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi en Emilie-Romagne (nord-est de l’Italie). Les habitants de la région vivent dans l’angoisse permanente depuis dix jours.

About 50 tremors were recorded overnight from Tuesday to Wednesday in Emilie-Romagne (north-east Italy).  Residents of the area live in constant fear for the past 10 days.

Pas de répit. Aucun moyen de se rassurer. Tant que la terre continuera de trembler, les habitants de la région d’Emilie-Romagne (au nord-est de l’Italie) ne se sentiront pas en sécurité. Et ce n’est pas près d’être le cas. En effet, une cinquantaine de secousses ont à nouveau été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi dans cette région. Celle-là même qui depuis dix jours a jà été frappée par deux violents séismes qui ont fait au total 22 morts et conduit nombre d’habitants dans des campements de fortune.

No respite.  No way to be reassured.  While the ground continues to shake, residents of the Emilie-Romagne region (in the north-east of Italy) don’t feel safe.  And that is not close to being the case.  In fact, some 50 tremors were newly recorded overnight from Tuesday to Wednesday in the area.  It’s been that way for 10 days since it was hit by two strong earthquakes which resulted in 22 deaths and drove numerous residents into makeshift camps.

Continue reading

se fournir – to supply oneself, provide for oneself

Et maintenant, je retourne à des nouvelles des crimes, dans FranceSoir.  J’en ai assez des politiciens d’aujourd’hui.  Voici, il y a quelque chose plus d’intéressant que suit…. Trois restaurants dans le centre de Paris sont fermés parce qu’ils ont utilisé par les vendeurs des drugs.  Étonnant.

Je le sais que des restaurants sont très sérieux en France.  Ce n’est pas comme le patron d’un “Applebee’s” ou d’un “Chili’s” à vendre les drogues dans le W.C. …

JUSTICE

Paris : Les clients se fournissaient en cocaïne au restaurant

Paris: customers were supplied with cocaine at restaurant

Trois restaurants parisiens haut de gamme ont fait l’objet d’une fermeture administrative, révèle le Parisien. Les clients se fournissaient en drogue dans les toilettes des établissement.

Three high-end Parisian restaurants have been subject to administrative closure, reveals “le Parisien” newspaper. Customers were buying drugs in the bathrooms of the establishments.

Continue reading

le Front national (FN) – the National Front (NF)

And yes, yet another article from FranceSoir discussing Nicolas Sarkozy’s relationship with the right.  The tone of this article has a much more editorial feel to it than most I’ve read lately.  I find this editorial tone a bit more colloquial, and thus a little more difficult to translate, though this is a much shorter piece than what I’ve been doing lately.   One phrase which I found interesting, which I translated literally, as it does make sense in a way, is “il faut se boucher le nez.”   That is to “pinch one’s nose.”  Sarkozy is here saying that they have to talk of difficult things without pinching one’s nose – to face the hard facts.

Présidentielle second tour : La “bombe FN” menace de faire exploser l’empire Sarkozy

Presidential elections, round 2: The “FN bomb” threatens to blow-up the Sarkozy empire.

Nicolas Sarkozy confirme qu’il n’y aura « aucun accord » avec le Front national, mais il se dit scandalisé que la gauche prétende lui interdire de s’adresser aux électeurs de Marine Le Pen.

Nicolas Sarkoxy confirms that there would not be “any deal” with the National Front, but he said that he’s outraged that the left believes they can forbid him from talking to supporters of Marine Le Pen.

« Je refuse de diaboliser des hommes et des femmes qui, en votant pour Marine Le Pen, ont exprimé un vote de crise, un vote de colère, un vote de désespérance. Je dois en tenir compte, je dois les écouter, je dois les entendre et pas considérer qu’il faut se boucher le nez », a martelé mercredi matin sur France-Info Nicolas Sarkozy. Et le « président-candidat »-décidé à se battre jusqu’au bout même si les sondages, en l’état, ne lui laissent rien entrevoir de bon pour le 6 mai- de préciser qu’il n’y aura « aucun accord » avec le FN ni, s’il est réélu, aucun ministre FN au gouvernement, mais qu’il « revendique le droit » de parler à ceux qui ont voté Marine Le Pen au premier tour: « A partir du moment où la République autorise Marine Le Pen à être candidate, c’est que le Front national est un parti démocratique. Sinon, on ne l’autoriserait pas. Il faut être cohérent ».

“I refuse to demonize the men and women who, by voting for Marine Le Pen expressed a vote of crisis, a vote of anger, a vote of desperation. I must take this into account, I must listen to them, I want to hear them and consider that we must hold our noses.” hammered away again Nicolas Sarkozy Wednesday morning on France-Info. And, the “presidential candidate” decided to fight on despite the polls in the state no longer forseeing anything good on the 6th of May – indicated there will not be “any deal” with neither the NF, if he is reelected, no NF Minister in the government, but he “reservers the right” to speak to thowe who voted for Marine Le Pen in the first round: “From the beginning, when the State allowed Marine Le Pen to be a candidate, the National Front is a democratic party. If not, they would not have allowed it. You have to be consistent.”

Continue reading

Meurtures dans l’Essonne – Murders in Essonne

Here is a news article from FranceSoir describing a man being charged with murder in Essonne, and the surprised reaction of some of his neighbors and friends.  He seems to have been a somewhat odd duck, but he had never been seen riding a motorcycle….

Essonne : “Cette histoire est bizarre, on ne l’a jamais vu en moto”

Essonne: “The story is strange, we never never saw a motorcycle.”

SÉRIE DE MEURTRES DANS L’ESSONNE

MURDERS IN ESSONNE

Yoni Palmier, mis en examen pour les meurtres de l’Essonne, est décrit par les enquêteurs comme un marginal “déséquilibré” mais énigmatique, tandis que ses voisins assurent ne l’avoir “jamais vu” au guidon de la moto qui a permis de l’identifier.

Yoni Palmier is charged with the killings in Essone, and described by investigators as an unstable but enigmatic loner, while his neighbors said that they’d never seen him riding the motorcycle which lead to his identification.

Continue reading

fustiger – blast, scold

Une autre nouvelles de France Soir sur la crise economique, ses conséquences en l’Espagne, et ses effets sur la Présidentielle.   Je pense que le langue utilise est plus familier que dans LeMonde.

Présidentielle : Au secours, la dette revient !

Presidential Elections: Help! The debt lives!

Les annonces de plan d’économies en provenance de l’Espagne font revenir la question de la dette publique de la France au coeur du débat présidentiel. Pour chaque candidat, c’est l’occasion de critiquer les propositions des concurrents dans la course à l’Élysée.

News of savings from Spain has reopened the issue of public debt which is at the heart of the French Presidential debate. For each candidate, it’s an opportunity to criticize the policies of competitors in the race for the Presidency.

Le retour à la réalité est dur. Pour les candidats à la présidentielle, qui depuis quelques semaines passaient sous silence la question de la réduction de la dette publique de la France, la succession d’annonces en provenance de l’Espagne rappelle que, plus que les questions d’immigration, de sécurité ou de permis de conduire, c’est la résorption du déficit du budget qui devra d’abord occuper le vainqueur de la présidentielle.

Continue reading

blanchi – whitewashed

A story from France Soir of an undocumented Tunisian man attacked by his cellmate in prison who is fighting his deportation.  The term “blanchi” indicates “whitewashed” in the sense of something that is covered up, or covered over, by something else.  In this case, it seem that the deportation order will “whitewash” the assault and allegations of negligence against the prison administration.

Laissé pour mort par un co-détenu, il est menacé d’expulsion

Let for dead by his cell-mate, he is threatened with deportation.

Un homme de 37 ans est menacé de reconduite à la frontière, alors qu’une plainte qu’il a déposé contre l’administration pénitentiaire suite à une grave agression en prison est à l’instruction.

A 37 yo man is threatened with expulsion from the country, even while a complaint which he lodged against the penal administration following a severe beating in prison is revealing.

Continue reading

sans voix – speechless

Un autre l’historie des tueurs….  Sur le site de francesoir.fr.

Dieppe : “Que les meurtriers d’Alexandre aillent en prison”

Dieppe: “Where the murderers of Alexandre are going to prison.”

UN ADO TUÉ À DIEPPE

A youth killed in Dieppe

Les quatre jeunes interpellés après la mort du jeune Alexandre, 17 ans, sont poursuivis pour « assassinat ». Ils sont entendus par le juge qui doit prononcer leur mise en examen.

Four youths arrested after the death of young Alexandre, 17 years old, are charged with “murder.”  They will face the judge who must decide their sentence.

Anthony et Yohann ont 17 ans. Leurs frères, respectivement Kevin et Cyril, 15 ans. Un âge auquel on devrait penser aux filles, sortir entre copains, s’amuser gentiment. M
ais pour eux quatre, le destin semble en avoir décidé autrement. Ils sont suspectés d’avoir abattu Alexandre, 17 ans, de deux balles dans la tête avant de brûler son corps dans la nuit de lundi à mardi dans une forêt près de Beauvoir-en-Lyons (Seine-Maritime). Le mobile présumé : les quatre jeunes craignaient qu’Alexandre les dénonce pour un cambriolage qui se serait déroulé début mars.

Anthony and Yohann are 17 years old.  Their brothers, respectively, Kevin and Cyril, are 15 years old.  An age at which one should be thinking about girls, going out with friends, having good fun.  But for these four, their future [fate] holds something completely different.  They are suspected of having killed Alexandre, 17 years old, with two bullets to the head before burning his body during the night of Monday to Tuesday in a forest near Beauvoir-en-Lyons (Seine-Maritime).  The alleged motive: the four youths feared that Alexandre accused them of burglary which occurred at the start of March.

Continue reading