renoncer – to do without

Aux États-Unis, nous toujours entendons que “La France est un pays socialiste.”  Et maintenant plus que François Hollande a élu.  C’est un argument utilisé contre l’idée “des soins de santé universelle.”  Donc, nous avons plus que trentième million de personnes qui avoir besoin d’assurance maladie.

Aujourd’hui, une nouvelle dans  Le Monde qui me dit que beaucoup des étudiants en France avoir besoin du soin aussi.  C’est un problème universal après tout.

De plus en plus d’étudiants renoncent à se soigner, faute d’argent et de temps

More and more students not getting health care, needing money and time

LE MONDE | 22.05.2012 à 17h58 • Mis à jour le 22.05.2012 à 17h58

Par Nathalie Brafman

Coût de la vie, du logement, des soins médicaux… la crise économique n’a pas épargné les étudiants. Plus de la moitié d’entre eux vivent avec moins de 400 euros par mois. C’est ce qui ressort de la troisième enquête nationale “Santé et conditions de vie des étudiants”, réalisée par La Mutuelle des étudiants (LMDE) auprès de quelque 8 500 étudiants et publiée mardi 22 mai. Conséquence : les étudiants sont de plus en plus nombreux à travailler, ils étaient 48 % en 2003, ils sont 68 % sept ans plus tard.

The cost of living, housing, medical care… the economic crisis has not spared students.  The majority of them live on less than 400 euros per month.  That is the result of the third national study on “Health and Welfare of Students” conducted by the Mutual of Students (LMDE), with approximately 8,500 students, and published the 22nd of May.  The results: students working in greater and greater number, with 48% in 2003, 68% seven years later.

Continue reading